Publié le : 15 janvier 20246 mins de lecture

Vous êtes âgé de 15 à 25 ans et souhaitez passer le permis de conduire ? Malheureusement, les tarifs sont inaccessibles pour votre budget ? Ne vous découragez surtout pas. En effet, le gouvernement s’est penché sur la question et a créé le dispositif « permis à un euro ». Bien évidemment, il existe divers critères spécifiques pour en bénéficier.

Qu’est-ce que le permis de conduire à 1 € ?

Le permis à 1 euro est à la fois un dispositif de financement et un prêt à taux zéro. Sa particularité : les frais de dossier et les intérêts sont pris en charge par l’État. Il facilite l’accès au permis pour les jeunes confrontés à des difficultés financières et leur insertion professionnelle. En obtenant le document, ils sont plus mobiles et ont de meilleures opportunités d’embauche ou d’emploi. Grâce à cette aide, chaque candidat paie 1 euro par jour (30 euros par mois) pendant la durée de sa formation. Ce site spécialisé fournit davantage d’informations sur le sujet. L’initiative a été lancée sur la base d’une collaboration entre les organismes prêteurs et les auto-écoles favorables au projet. En plus des permis A1, A2 et B classiques, elle s’applique aussi à la conduite supervisée, anticipée et accompagnée. Selon la situation, on distingue deux types de prêts à taux zéro :

  • Le premier s’applique lors de la première inscription à un permis accessible via l’aide. Fixé en fonction du devis réalisé par l’école de conduite, le montant n’excède pas le coût réel de la formation. Il est de 1 200, 1 000, 800 ou 600 euros.
  • Le second fonctionne uniquement suite à un échec à l’examen. Il finance la formation complémentaire permettant de retenter sa chance (pour la même catégorie de permis). Le montant maximal est de 300 euros.

Quels sont les organismes financiers partenaires de l’opération ?

Plusieurs organismes financiers participent à l’opération (compagnies d’assurance, banques…). La liste a été partagée par les autorités publiques et est disponible sur le site de la sécurité routière. Libre à vous de choisir l’établissement qui convient à vos besoins. Vous pouvez, par exemple, opter pour particuliers.sg. Vous vous demandez comment bénéficier de l’initiative du permis à 1 ? Les étapes sont simples. Tout d’abord, sélectionnez une auto-école partenaire (celle-ci exige généralement une séance d’évaluation à la conduite). Par la suite, signez le contrat et récupérez le devis (assurez-vous qu’il mentionne clairement le prix). Contactez une banque ou un organisme de prêt participant et soumettez un dossier complet. À l’instar d’un crédit classique, votre solvabilité sera étudiée. Vous devrez donc prouver que vous êtes capable de rembourser 30 euros par mois. Vous aurez le choix entre trois solutions pour ce faire :

  • L’apport d’une caution.
  • La présentation d’un justificatif de revenus attestant de la capacité de remboursement du crédit bancaire.
  • L’inscription dans le cadre d’un emprunt avec co-emprunteur.

Une fois le crédit accordé, la somme est directement versée à l’auto-école. Toutefois, cela n’est possible qu’après avoir au préalable respecté le délai obligatoire de rétraction. En cas de refus, rapprochez-vous tout simplement d’un autre établissement bancaire et déposez un nouveau dossier de financement. Lorsque l’apprenti conducteur est mineur, les parents souscrivent le prêt à sa place.

Quels sont les critères d’éligibilité au permis à un euro ?

Découvrez les conditions d’éligibilité au permis à 1 euro :

  • Être âgé de 15 à 25 ans lors de l’inscription auprès d’une auto-école proposant cette aide au financement. Le bénéficiaire potentiel doit tout mettre en œuvre afin que l’organisme de prêt accepte son dossier.
  • Passer un permis de conduire de catégorie A1, A2 ou B pour la première fois.
  • Suivre une formation initiale (théorique et pratique) ou complémentaire suite à un échec au permis.

Le permis à un euro n’est accordé qu’une seule fois par individu. Lorsqu’un candidat se voit retirer son permis, il ne peut plus bénéficier de l’aide au financement. Un autre établissement de prêt vous a octroyé une aide au financement ? Si vous êtes éligible au permis à 1, vous en profiterez toujours pour le paiement de votre formation à la conduite.

Quelles catégories de permis sont concernées ?

Trois catégories de permis sont concernées par le dispositif :

  • A1 (moto légère) : puissance maximale n’excédant pas 11 kW (15 kW pour les trois-roues) et cylindrée inférieure à 125 cm³.
  • A2 (moto intermédiaire) : puissance maximale inférieure ou égale à 35 kW et cylindrée (grosse ou moyenne) comprise entre 400 et 600 cm³.
  • B (véhicule léger) : PTAC de 3,5 tonnes au maximum.