Acheter un GPL d’occasion : les indispensables précautions

Avec l’inflation des prix de l’essence et du diesel, combinez cela avec la pression croissante exercée par le gouvernement sur les propriétaires de voitures diesel et l’anxiété liée à l’autonomie des voitures électriques, ce qui pourrait amener les automobilistes à regarder ailleurs. Le GPL est une alternative idéale. Voici quelques conseils à prendre en compte lors de l’achat d’un véhicule GPL d’occasion.

Quelle documentation devrait-il y avoir avec le véhicule ?

Certains véhicules GPL d’occasion auront été fabriqués avec une option GPL déjà installée et cela sera généralement reflété dans les détails du modèle dans la carte grise. En règle générale, le modèle est appelé bi-carburant ou GPL. De plus, le véhicule disposera du manuel du fabricant pour le fonctionnement du GPL. Lorsqu’un véhicule est converti pour fonctionner au GPL, le FNI (fichier national des immatriculations) doit en être informé et noter le carburant supplémentaire dans la section carburant. La référence au GPL dans cette section ne signifie pas nécessairement que le véhicule a été construit à l’origine avec du GPL. En cas de doute, contactez le fabricant du véhicule ou son revendeur.

Vérifier que la conversion à été fait dans les normes

La plupart des véhicules GPL d’occasion ont été convertis après leur fabrication par une autre société. Vous devez vous assurer que l’équipement GPL est adapté au véhicule et qu’il a été installé de manière sûre et satisfaisante. Si la conversion a été entreprise après novembre 2002, vous pouvez obtenir cette assurance en consultant le certificat de conversion de votre véhicule. Si vous souhaitez faire vérifier le système, tout installateur agréé peut inspecter le véhicule et fournir un rapport de contrôle de sécurité standard.

Le véhicule est-il assuré ?

Renseignez-vous auprès de votre compagnie d’assurances pour connaître leurs exigences. Une conversion de GPL est une modification d’un véhicule qui nécessite une notification à votre compagnie d’assurances. La plupart des compagnies d’assurances ne factureront pas de prime si la conversion est effectuée par le fabricant du véhicule ou installée ultérieurement par un installateur agréé. Toutefois, 16 des 20 plus grandes compagnies d’assurances ont déclaré qu’elles n’assureraient pas le véhicule si la transformation était effectuée par une entreprise autre que le fabricant du véhicule ou un installateur agréé.

N’oubliez pas que ces conseils ne concernent que les aspects du véhicule liés au gaz de pétrole liquéfié (GPL) et s’ajoutent aux demandes de conseils et aux précautions normales à prendre lors de l’achat d’un véhicule d’occasion.

Entreprendre les démarches pour la carte grise en ligne
Acheter une voiture d’occasion : comment faire une bonne affaire ?